Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous voudriez faire une croisière en Camargue mais vous ne savez pas trop où aller. Ne vous tracassez pas ! Je vous donne rendez-vous sur les quais d’Aigues-Mortes. Certes, les nombreux bateaux de promenade que vous y trouverez vous mettrons dans l’embarras du choix. Alors, j’ai testé pour vous cette prestation touristique. Et mon choix c’est porté sur le Pescalune. Cette ancienne péniche de commerce réaménagé en bateau de promenade conjugue authenticité et convivialité. Le Pescalune qui, en patois languedocien, veut dire le pêcheur, larguera les amarres à l’heure. Alors ne soyez pas en retard !

Le Pescalune.

Après avoir passé le pont, doucement, la péniche s’enfoncera dans les territoires sauvage de la Camargue. A ce moment là, la charmante hôtesse du bord prendra le micro pour mettre des mots sur les paysages de carte postale que vous croiserez.

Croisière en Camargue.


A l’image des péniches amarrées sur les bords du Canal du Midi, les unes plus belles que les autres.

A ce moment là, la charmante hôtesse du bord prendra le micro pour mettre des mots sur les paysages de carte postale que vous croiserez. A l’image des péniches amarrées sur les bords du Canal du Midi, les unes plus belles que les autres.

Mais il faudra, également, être attentif à la nature qui, en Camargue, est généreuse. Vous apercevrez, probablement, des hérons cendrés. Ils sont nombreux à venir au bord du canal pour s’abreuver. 

Ou des cormorans. Ces pêcheurs hors pair qui mangent, quotidiennement, leur poids en poisson doivent passer des heures sur l’eau pour leur quête nutritionnelle.

Avec un peu de chance, les cigognes seront aussi au rendez-vous. Elles sont de plus en plus nombreuses à se sédentariser dans le sud de la France en raison du réchauffement climatique. Et si le ciel décide de vous faire un cadeau, alors vous admirerez un vol majestueux de flamant rose. C’est un grand moment, croyez-moi.

Au rythme d’une douce symphonie jouée par les passereaux du coin, l’hôtesse vous parlera des cabanons de pêcheur qui jalonnent le cour d’eau. Ainsi que des charmantes cabanes de gardians nichées au milieu des roseaux.

Cabane de Gardian.

Couverture

Cette navigation paisible combinée à la douceur environnante, c’est une ode à la découverte. Une ode qui se joue au milieu des pins maritimes venant plonger leurs racines dans la fraîcheur des lagunes.

Lagune en Camargue.

Couverture

Puis, la voix du bateau vous invitera au bar pour une pause rafraîchissement. Bien sûr, ce n’est pas une obligation. Mais comme vous le remarquerez, il faut chaud, très chaud !

Le Pescalune, restaurant.

Couverture

Pendant ce temps, la péniche, imperturbable, continuera sont chemin. Elle se permettra même une petite accélération en empruntant une bifurcation. 

En vous désaltérant, vous pourrez observer les chevaux blanc de Camargue dans leur enclos.

Le Pescalune, croisière.

Couverture

Et contempler la Tour Carbonnière. Ce noble édifice qui s’élève fièrement au milieu des marais était, au moyen âge, un péage qui prélevait la dîme à ceux qui souhaitaient se rendre au village du roi. L’hôtesse en profitera pour vous faire d’autres petits rappels d’histoire avant d’accoster.

A programme, la découverte d’une tradition camarguaise, le tri des taureauxC’est au Mas de la Comtesse que vous aurez l’honneur d’assister au travail des gardians qui ne tarirons pas d’explications sur le travail qu’ils font avec les taureaux.

Mas de la Comtesse, tri des taureaux.

Couverture

Cette pause cavalière où se mêlent la poussière, le ballet des chevaux, et la fougue des taureaux, fera naître en vous l’envie d’en savoir d’avantage sur ce pays aux traditions bien trempées. Mais patience, vous aurez bien le temps d’approfondir vous connaissances régionales. Ce n’est qu’une entrée en matière. Mais qu’elle entrée en matière !

Puis il faudra repartir. Quelques guêpiers sur les berges alentours dépenseront beaucoup d’efforts pour retenir, encore un peu, votre attention. Et croyez-le ils ont des arguments d’esthétismes indéniables.

Sur la dernière portion qui vous ramène à votre point de départ, vous pourrez admirer la Marina aux couleurs typiques. C’était, il ne faut pas l’oublier, le port d’où partaient les croisades, au temps du roi St Louis.

Peu après, se dressera la Tour de Constance. Cette ancienne prison destinée aux protestants ne recevait plus que des femmes sur la fin de son activité. A croire qu'elles donnaient plus à craindre que les hommes !

Tour de Constance, Aigues-Mortes.

Enfin, doucement, comme il est parti. Le Pescalune s’amarrera aux quais d’Aigues-Mortes.

Ma conclusion : Une approche douce et authentique des terres traditionnelles de la Camargue. A ne pas manquer !

Textes et photos : Patrice Ferry.

 

Le Pescalune : renseignements et réservation 0615048553

Tag(s) : #Bon plan en Camargue, #Camargue, #France

Partager cet article

Repost 0