Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je m'étais rendu à Ernakulam, le quartier terrestre de Cochin pour faire du shopping. Car il faut sortir de la péninsule touristique de Mattancheri pour trouver des prix dignes des tarifs indiens.

La réputée Market Road, où tous les commerçants se donnaient rendez-vous, semblait une guirlande multicolore interminable. L'endroit rêvé pour faire des emplettes aussi exotiques que bons marché.

Mais la marche dans la touffeur de l'asphalte surchauffé me donnait soif. Alors, pour ne pas finir desséché sur le trottoir, je cherchais un endroit pour me désaltérer et me requinquer. Je ne voulais pas boire de sodas. Car trop sucrés, ils ne m'auraient pas coupé la soif. L'eau fraîche était tentante, mais elle ne m'aurait pas requinqué. La boisson la plus à même de combler mes attentes était, selon moi, le jus de fruit frais.

C'est en plein cœur de Market Road que je trouvai ce qu'il me fallait. Un bar à jus de fruit. Bon, c'est vrai qu' il était tout petit et ne payait pas de mine. Mais, c'est bien connu, il ne faut pas se fier aux apparences ! Et ce que je vus, et ce que je goûtai, valait tous les détours.

Bar à jus de fruits frais, Cochin.

Ce que je vis, car il fallait voir avec quelle dextérité et quelle rapidité le barman préparait les jus de fruit. c'était un vrai spectacle. Mes yeux émerveillés ne perdaient pas une goutte de la commande du client devant moi. Les morceaux d'ananas et de carottes virevoltèrent avant de terminer dans la centrifugeuse. Il ajouta quelques feuilles de menthe fraîche, un trait de sirop de canne, et servi dans un grand gobelet avec une paille et des glaçons.

Comme il hochait la tête dans ma direction, je lui demandai la même chose. Après ses manipulations de flair bartending, le gobelet atterrit devant moi, ruisselant de fraîcheur.

Dégoulinant de sueur, je ne me fis pas prier pour avaler une gorgée de ce breuvage aussi glacé q'alléchant. En coulant dans ma gorge surchauffée, il alluma un feu d'artifice gustatif. A chaque gorgée, c'était un nouveau bouquet de saveur qui explosait.

Je reposait le gobelet, auquel j'avais arraché la dernière goutte, sur le comptoir. je réglai le barman, le remerciai, et lui dis que c'était très bon, avant de reprendre mon shopping dans la Market Road.

Mais je n'avais pas fait cinquante mètres quand je fis, tel un automate, demi tour en direction du bar à jus de fruit. Vu le prix de la consommation, la chaleur environnante, et ma gourmandise pour cette boisson, je comptais bien me payer un autre verre !

Je choisis le jus de raisin noir qu'il agrémenta d'un peu de concombre, de quelques feuilles de menthe et d' un filet de jus de citron vert. Encore une fois, la magie des saveurs m'emporta. Et je notai, au passage, que le jus de raisin indien n'avait pas le même goût que le raisin français.

Cette fois, je pris congé de ce faiseur de délices. Mais avant, je félicitai le magicien hindou et lui dis qu'il faisait les meilleurs jus de fruits frais de tout Cochin.

Bar à jus de fruits frais, Cochin.

Textes et photos : Patrice Ferry.

 

Le Hot 'N' Cool se trouve sur la Market Road :

Tag(s) : #Cochin, #Kérala, #Inde

Partager cet article

Repost 0